Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Initialement pensé pour permettre à mes proches de suivre mon quotidien au pays du Père Noël, ce blog est rapidement devenu pour moi un exercice d'écriture fort enrichissant. En effet, je pense qu'une photo est bien plus percutante lorsqu'elle illustre une anecdote, que lorsqu'elle se retrouve sans contexte au milieu d'une centaine d'autres dans une galerie. Toujours est-il que si vous vous retrouvez ici, c'est aussi problablement grâce à Google et quelques mots-clés bien choisis. Je suis moi-même passé par cette étape avant mon départ, où la recherche de la moindre info avant le grand voyage est bonne à prendre. La réalité de la vie au quotidien n'est pas écrite dans les brochures. Expatrié en Finlande depuis novembre 2011, y vivant seul, j'essaie donc, au travers des mes articles, de rendre mes expériences distrayantes mais surtout informatives. Mes articles ne sont pas sponsorisés. Certains sont piquants, et pourraient froisser les finlandais qui y tomberaient dessus, mais je suis sincère dans mon ressenti. J'ai eu de nombreux retours positifs sur mon contenu, cela me motive à continuer tant que j'aurai des histoires à vous faire partager...

samedi 27 avril 2013

Au pays de la Petite Sirène...

...que je ne suis même pas allé voir. Trop loin de là où que j'étais au centre-ville. Et puis d'abord c'est la faute au monsieur qui voulait pas que on loue des Segways parce que c'était pas la bonne heure. Bref, j'arrête de faire l'idiot. Copenhague, c'était quand même vachement bien !

La croix scandinave (comme Finlande, Suède et Norvège) blanche sur fond rouge.

Bon, un peu de culture Copenhaguaise. Copenhague en langage de chez-eux, ça s'écrit København. C'est donc la capitale du Danemark. 2 millions d'habitants pour 5,5 millions de danois dans le pays. Y'a donc du monde. Éloignée de seulement 20km de la Suède par un pont-tunnel sur le détroit d'Øresund qui sépare la mer du Nord de la Baltique, l'histoire de Copenhague remonte au milieu du XIe siècle, après que les premiers vikings y soient passés. Depuis, au XVIIIe, Andersen y est né et a écrit ses contes, avec notamment la Petite Sirène et le Vilain Petit Canard ; le physicien Niels Bohr a qui l'on doit les bases de la mécanique quantique (il a même dit "Quiconque n'est pas choqué par la théorie quantique ne la comprend pas.". Moi je ne suis pas choqué :P) ; plus récemment, Lars Von Trier le réalisateur de... euh... ben de films de m**** :-/.

Rådhuspladsen, et le City Hall


Bref. Passage obligé par l'aéroport qui est super sympa. Très propre, joli parquet, belles boutiques (2 Victoria's Secret stores !!!) et une navette pour le centre-ville qui a un tarif raisonnable (comparé à celle de Stockholm...) d'environ 20 euros A/R. Comme la Suède, et malgré son adhésion à l'UE, le Danemark fonctionne avec ses couronnes, danoises pour le coup, notée DKK, où 1€ = 7.45DKK.



Plein de choses à voir à Copenhague. Pas eu le temps de tout faire en moins de 48 heures. Par exemple, au même titre que la Petite Sirène, nous avons fait la croix sur le quartier de Christiania, lieu connu de débauche dont je vous laisse vous informer ici. L'artère principale, c'est Strøget (prononcer streu-yet), la rue commerçante de près d'1km qui va de Tivoli à Nyhavn. Elle est entièrement piétonne (même les vélos sont interdits, un comble pour la ville), est parsemée de nombreuses boutiques à touristes ou boutiques de marques, même 2 Lego stores (car Lego, c'est danois, comme B&O ou Stimorol d'ailleurs). La journée c'est vraiment sympa, le soir et la nuit, une autre population (que je classe dans la catégorie déchets) y ère.

Euh... t'es  garé où toi ?

Une fois à l'extrémité de Strøget se profile Nyhavn. Nyhavn c'est (littéralement) le nouveau port. Bon, pour de vrai, c'est juste un canal... Mais c'est vraiment très joli, avec les magnifiques voiliers en bois, les maisons toutes en couleur. Ça ressemble pas mal à Bergen. Ici il y a du monde, et lorsque le beau temps est au rendez-vous c'est très agréable, les restaurants sont bien placés, et de là partent les ballades en bateaux plats pour visiter les alentours.

Nyhavn, ses bateaux, ses façades colorées, ses restaurants, et la foule...

Si on pousse un peu plus loin, on arrive sur le palais d’Amalienborg, dans l'alignement de l'opéra d'un côté, et de la Marble Church de l'autre. Ce palais est le palais d'hiver de la famille royale. Des gardes façon british travaillent leurs crampes toute la journée devant les accès aux bâtiments...

La place du palais royal. Il en fait le tour. La mer et l'opéra derrière, la Marble Church en face.

Je finirai mes checkpoints par les Jardins de Tivoli. LE coup de cœur de Copenhague. Il s'agit, pour faire simple, d'un parc d'attraction de 82000m², en plein centre de la ville. Des concerts, des expos, des mimes, des animaux, hôtels et restaurants, et attractions à sensation. Mais le plus de Tivoli, c'est l'ambiance. C'est avant tout un jardin dans lequel tout ça est parfaitement intégré. Créé en 1843, le style de l'époque a su y être préservé. En fait ça me fait un peu penser à l'ambiance mixée de Moulin Rouge et des cirques tels que celui du clip Hurt de Christina Aguilera. Bref, ça a beaucoup de charme. Alors bien sûr, pour ne pas faire les choses à moitié, loopings, chute libre, chaises volantes et centrifugeuse verticale (5G !) à minuit sous un feu d'artifice. Au top !

Elle est pas de moi celle-là...

Bon, après avoir écrit plein de choses avec peu d'humour ce soir, je conclu donc avec une note positive pour Copenhague. Pour un weekend depuis Paris ou Helsinki, compter entre 1h30 et 2h00 de vol, et une moyenne de 150€ l'aller-retour.

1 commentaire:

Baptiste Ochudlo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.